Maitre Sombra

mestre Beija-Flôr

C’est autour de 1940 que tout a commencé. Même si personne n’a gardé le souvenir de l’année précise, car nous ne disposons sur cette période que des témoignages de quelques membres d’un groupe connu alors sous le nom de « Grupo Bahia do Berimbau ». Les capoeiristes originaires de Santos les plus connus de l’époque en faisaient partie, dont Olivio Bispo do Santos alias Maître Bispo.

Dirigés par Maître Bispo, les capoeiristes appartenant à ce cercle élitiste se réunissaient à Vicente de Carvalho [Etat de São Paulo], pour pratiquer la Capoeira, uniquement entre ses membres, sans penser à recevoir des élèves.
Maître Sombra, un des plus jeunes de l’époque, fut en 1963 le dernier à y être admis. Il y reçut la mission de perpétuer leur savoir et leur culture. Dans le contexte sociopolitique des années soixante, la capoeira était très mal vue et Maître Sombra rencontra d’énormes difficultés à maintenir l’académie ouverte. Déménagements et difficultés financières succédèrent aux différentes initiatives. Maître Sombra se découragea et arrêta la capoeira pendant une longue période. Croyant à sa mission de perpétuation et de diffusion de cet art, il y revint pourtant en 1972, et fonda la première association de Capoeira à São Vicente de Carvalho, l’Association Zumbi.

En 1975, l’association changea de nom et devint Associação Capoeira Senzala de Santos. En 1978, elle déménagea une fois de plus pour aller s’installer définitivement au n°227 de la rua Bras Cubas, à Santos, où elle demeure jusqu’à aujourd’hui.

Maître Sombra est une personnalité très importante de l’histoire de la Capoeira à Santos [État de São Paulo] et au Brésil. Il s’est longtemps battu pour faire reconnaître la Capoeira comme patrimoine de la culture brésilienne : bataille remportée depuis août 2008, le Président brésilien « Lula » l’ayant reconnue comme telle.
Maître Sombra a formé un grand nombre d’élèves, qui à leur tour, et avec son appui, ont fondé des associations, aussi bien au Brésil qu’à l’étranger, où ils continuent de perpétuer et diffuser les traditions, le savoir et la culture du peuple afro-brésilien. Maître Beija-Flôr est un des premiers à s’être installé en Europe.
Comme maître Beija Flôr, d’autres Maîtres ont choisi de s’installer en Europe et aux États-Unis pour diffuser et partager cet art afro-Brésilien. Aujourd’hui il existe au moins 14 académies liées à la Senzala de Santos et plus particulièrement à maître Sombra :

  • Capoeira Paname, Mestre Beija Flôr, Paris
  • Banzo de Senzala, Mestre Ediandro, Barcelone, Espagne
  • Senzala de Santos, Mestre Paulinho, Athènes, Grèce
  • Associació Capoeira Canigó, Maître Céara, Girone, Espagne
  • Capoeira Dandara, Mestra Maria Pandeiro, Brême, Allemagne
  • London School of Capoeira, Mestre Marcos et Mestra Sylvia, Londres, Angleterre
  • Capoeira Conviver, Mestre Valdir, Birmingham et Manchester, Angleterre
  • Capoeira Volta ao Mundo, Mestre Beck, Maine, USA
  • Capoeira Senzala de Santos, Contramestre Geraldo, Haarlem, Hollande
  • Capoeira Liberdade de Expressão, Contramestre Joba Tenerife, Espagne
  • Senzala de Santos, Professor Thiago, Düsseldorf, Allemagne
  • Capoeiragem, Professor Dudu, Athènes, Grèce
  • Capoeira Agora, Formada Justyna, Londres, Angleterre